top of page
  • Photo du rédacteuromsac actualités

Crise Politique au Koweït : Dissolution du Parlement et Tensions Institutionnelles

L'Organisation Mondiale de Sécurité Anti Corruption & Criminalité (OMSAC) suit de près les développements politiques dans la région du Moyen-Orient, y compris au Koweït, où une nouvelle crise politique émerge avec la dissolution récente du Parlement par l'émir. Le Koweït, un pays riche en pétrole et membre influent de l'OPEP, a été secoué par la décision surprise de l'émir, Cheikh Mechaal Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, de dissoudre le Parlement à peine six semaines après les élections.


Cette dissolution a été accompagnée de la suspension de certains articles de la Constitution pour une période pouvant aller jusqu'à quatre ans, conférant ainsi au conseil des ministres et à l'émir lui-même les pouvoirs habituellement dévolus au Parlement.


Les raisons invoquées pour cette action radicale incluent des difficultés institutionnelles et des obstacles rencontrés dans le fonctionnement efficace du gouvernement, ainsi que des allégations d'ingérence de la part de certains députés dans les prérogatives de l'émir. Le chef de l'État a exprimé son inquiétude face à ce qu'il considère comme des tentatives d'interférence dans ses pouvoirs régaliens, justifiant ainsi la dissolution du Parlement pour mettre fin à cette impasse.


Le désaccord politique s'est cristallisé autour de la formation du gouvernement, avec plusieurs députés refusant de participer à celui-ci. Conformément à la Constitution, au moins un député doit détenir un portefeuille ministériel jusqu'à ce que la formation du gouvernement soit complète. Cependant, le Premier ministre désigné a échoué à convaincre ne serait-ce qu'un seul député de rejoindre le gouvernement, attribuant cette impasse aux exigences jugées excessives de certains députés.


La situation politique au Koweït est unique dans la région, avec un Parlement relativement puissant comparé à d'autres monarchies du Golfe. Malgré le pouvoir de la famille régnante Al-Sabahet, les députés élus pour des mandats de quatre ans jouissent d'importantes prérogatives. Cependant, les relations tumultueuses entre le Parlement et l'exécutif ont entraîné des crises récurrentes et la dissolution du Parlement à plus de dix reprises depuis l'instauration du système parlementaire en 1962.


Le Koweït, situé stratégiquement entre l'Arabie saoudite et l'Irak, possède d'importantes réserves de pétrole, ce qui en fait l'un des acteurs clés sur la scène énergétique mondiale. Cependant, les tensions politiques internes ont entravé les efforts visant à diversifier son économie, malgré la présence d'un fonds souverain parmi les plus puissants au monde.

L'OMSAC exhorte toutes les parties concernées au Koweït à rechercher des solutions pacifiques et inclusives pour surmonter cette crise politique, afin de garantir la stabilité et le progrès du pays dans l'intérêt de tous ses citoyens.


Département presse & médias de l'OMSAC

Comentários


bottom of page