top of page
  • Photo du rédacteuromsac actualités

L'OMSAC met en garde contre l'exploitation des lanceurs d'alerte et des ONG par certaines institutions étatiques sans scrupules


Il est regrettable que certaines institutions étatiques fassent appel aux lanceurs d'alerte et aux organisations de la société civile uniquement dans le cadre de leurs intérêts politiques, en utilisant leurs révélations à des fins de communication, sans réellement agir pour remédier aux problèmes sous-jacents.


Les lanceurs d’alerte et les organisations de la socièté civile jouent un rôle crucial dans la sauvegarde de l’intégrité des institutions étatiques et dans la responsabilisation de ces derniers face à leurs actes. Ces individus courageux prennent des risques considérables pour dénoncer les actes répréhensibles, la corruption et les injustices au sein des organismes des institutions étatiques, mettant parfois en péril leur carrière, leur réputation et même leur sécurité personnelle.


En tant que gardiens de la transparence et de la responsabilité, les lanceurs d’alerte et les organisations de la socièté civile alertent l'opinion public sur d’éventuels abus de pouvoir.


Cependant, dans certains cas, des institutions étatiques peu scrupuleux exploitent les lanceurs d’alerte et les organisations de la socièté civile en prennant des mesures de représailles pour les réduire au silence et maintenir le secret. L'OMSAC examine l’importance vitale des lanceurs d’alerte et des ONG dans la société, les tactiques utilisées par les institutions peu éthiques pour les réprimer, ainsi que les efforts déployés à l'échelle mondiale pour protéger ces courageux dénonciateurs contre les abus et les représailles.


Il est alarmant de constater que certains responsables d'institutions étatiques se targuent de succès sans reconnaître publiquement le rôle essentiel des lanceurs d'alerte et des ONG. Ces héros souvent anonymes prennent des risques considérables pour mettre en lumière les méfaits et les abus de pouvoir. Malheureusement, leur contribution est souvent ignorée ou minimisée, tandis que les succès sont largement médiatisés.


L'OMSAC est profondément préoccupé par cette tendance et est fermement engagé à défendre les droits des lanceurs d'alerte. Nous condamnons toute institution étatique ou ONG qui exploite la contribution citoyenne des lanceurs d'alerte à des fins politiques ou personnelles. Nous nous engageons à sensibiliser davantage sur l'importance de protéger ces lanceurs d'alerte courageux et à demander des comptes à ceux qui cherchent à les discréditer ou à les réduire au silence. La lutte contre la corruption et les abus de pouvoir ne peut réussir que si nous soutenons activement ceux qui osent parler au nom de l'intégrité et de la justice.


Département presse et médias de l'OMSAC 

Comments


bottom of page