Rechercher
  • omsac actualités

Tunisie: ouverture du procès d'un député poursuivi pour harcèlement sexuel sur une lycéenne...


C’est une affaire qui avait fait grand bruit en Tunisie, il y a deux ans. Un député avait été accusé de harcèlement sexuel sur une lycéenne. Son procès s’ouvre ce jeudi.

Accusé de harcèlement sexuel par une jeune lycéenne, le député Zouheir Makhlouf voit son procès s’ouvrir ce jeudi à Nabeul, à une soixantaine de kilomètres de Tunis. C’est là-bas que se seraient produits les faits en octobre 2019.


Pris en photo dans une voiture la braguette ouverte et le sexe sorti, le député avait été accusé de harcèlement sexuel par la jeune fille. Il argue que c’est son diabète qui l’avait poussé à se dévêtir pour uriner dans une bouteille. Parole contre parole, la justice n’avait pas pu statuer jusqu’ici du fait de son statut de député. Une immunité qui a volé en éclat suite au coup d’éclat du président Kaïs Saïed le 25 juillet.


Asswat Nisa (la Voix des femmes), une association féministe, a prévu de se rendre au procès ce matin afin de soutenir la plaignante. En organisant une manifestation devant le tribunal, elle souhaite aussi faire de cette affaire un exemple. À tout juste vingt ans, la jeune femme qui porte plainte a décidé d’entamer des études de droit suite à cette affaire.

Son harceleur présumé risque, lui, deux ans de prison.


Amira Souilem

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout