Rechercher
  • omsac actualités

Les États-Unis sont le n°1 mondial du minage de cryptomonnaies...


Les États-Unis d’Amérique sont devenus le premier producteur mondial de cryptomonnaies en l’espace d’une année seulement, devenant une terre d’accueil après l’arrêt de l’activité de minage en Chine.

En l’espace d’une petite année, les États-Unis sont devenus le producteur numéro 1 mondial de cryptomonnaie, une place qu’a occupé la Chine pendant des années. Sauf que si l’Empire du milieu concentrait jusqu’à l’année dernière près de 67% du marché mondial du minage de cryptomonnaies, elle a réduit à néant son implication dans la monnaie numérique récemment.


En cause, les mesures de la Chine pour interdire les cryptomonnaies sur le territoire national, et de criminaliser l’activité des mineurs. En conséquence, les États-Unis ont drastiquement augmenté leur activité sur le secteur, accueillant les fermes de minage orphelines en masse.


L’activité du minage de cryptomonnaies a ainsi augmenté de près de 428% depuis un an, faisant des États-Unis le nouveau paradis des mineurs. Mais si les États-Unis s’imposent sur ce secteur, c’est aussi pour une autre raison : le coût de l’électricité.


L’État du Texas, notamment, propose aujourd’hui l’électricité la moins chère du monde, ou presque, grâce à la généralisation de l’énergie éolienne. Les États de New-York et de Washington ne sont pas en reste, grâce à la puissance hydro-électrique. Enfin, le pays tout entier reste attaché à ses centrales nucléaires.


D’après l’étude de l’Université de Cambridge, les États-Unis concentrent actuellement près de 35,4% de l’activité mondiale de minage de cryptomonnaies. On retrouve ensuite le Kazakhstan avec 18,1%, la Russie avec 11%, le Canada avec 9,55%, l’Irlande avec 4,68%, la Malaisie avec 4,59%, l’Allemagne avec 4,48%, l’Iran avec 3,11%, puis la Norvège avec 0,58% de la production mondiale.


Par Remi Lou

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout