Rechercher
  • omsac actualités

La Turquie change d'avis sur l'expulsion des ambassadeurs occidentaux...


Un revirement de situation. Moins de 24 heures après avoir annoncé qu'il comptait expulser dix ambassadeurs, le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé qu'il revenait sur sa décision.

Le chef d'Etat reprochait aux diplomates leur soutien à Osman Kavala, un homme d'affaires, mécène et surtout figure d'opposition au régime en place. Celui-ci est emprisonné depuis quatre ans. Les ambassadeurs de France, Allemagne ou encore des Etats-Unis ont récemment réclamé ensemble sa libération.


Le geste n'avait pas été accepté par la Turquie. Mais finalement, après la menace d'expulsion, le climat semble s'être quelque peu détendu. «L'insulte envers notre pays et notre système judiciaire a été réparée», a promis Recep Tayyip Erdogan, qui assure que «les ambassadeurs seront plus prudents dans leurs déclarations».

Cette déclaration est intervenue après un communiqué de l'ambassade des Etats-Unis à Ankara, qui a réaffirmé son attachement à l'article 41 de la Convention de Vienne, qui explicite le «devoir de ne pas interférer avec les affaires intérieures» des diplomates étrangers sur place.


UN REMÈDE À L'IMPOPULARITÉ ?

Comme l'explique le Washington Post, cette nouvelle escalade des tensions menaçait une nouvelle fois l'équilibre au sein de l'OTAN. La Turquie s'était déjà démarquée par ses agissements contre ses alliés en achetant un système de missiles russe, ou dans le conflit qui l'oppose à la Grèce en mer Méditerranée.


Montrer les dents de cette manière peut également avoir un enjeu très politique pour Recep Tayyip Erdogan. Le chef d'Etat voit sa popularité chuter ces derniers mois, la faute notamment à une crise économique qui touche le pays depuis de longs mois. En un an, la livre turque a perdu 20% de sa valeur comme l'explique Le Monde.


Montrer qu'il a toujours un poids important face aux nations occidentales pourrait donc rassurer des citoyens turcs qui perdent progressivement confiance dans leur dirigeant.


Par CNEWS

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout