Rechercher
  • omsac actualités

FIFA : La justice suisse ouvre la voie au procès de Michel Platini et Sepp Blatter...


Le Français ancien patron de l'UEFA, et le Suisse ex-président de la FIFA sont poursuivis dans l'affaire d'un paiement suspect de près de 2 millions de francs suisses réalisé en 2011. Il revient maintenant à un tribunal pénal fédéral de valider cet acte d'accusation et de décider ou non de la tenue d'un procès.

L'ancien président de l'UEFA, Michel Platini et l'ex-président de la Fédération internationale de football (Fifa), Sepp Blatter, ont été mis en accusation en Suisse pour plusieurs délits dont "l'escroquerie", dans l'affaire de paiement suspect qui les a placés depuis 2015 au ban du football mondial, a annoncé mardi 2 novembre le parquet.

Un paiement "sans fondement juridique"

Cette affaire porte sur le paiement par la Fifa de 2 millions de francs suisses (1,8 million d'euros) à Michel Platini début 2011."Les preuves recueillies par le BVG ont corroboré que ce paiement à Platini a été effectué sans fondement juridique", a rapporté le ministère public du Procureur général de Suisse dans un communiqué.


Cette situation avait contraint Michel Platini et Sepp Blatter à quitter respectivement la présidence de l'UEFA et de la Fifa. La justice interne de la Fifa avait estimé que le Français et le Suisse avaient "abusé de leur position".


Il revient désormais au Tribunal pénal fédéral de Bellinzone de valider cet acte d'accusation et de décider de la tenue d'un procès contre les deux anciens dirigeants, également poursuivis pour "gestion déloyale", "abus de confiance" et "faux dans les titres". Ces trois qualifications sont passibles de cinq ans d'emprisonnement, selon le Code pénal suisse.


Anciens alliés devenus rivaux, Sepp Blatter et Michel Platini martèlent depuis le départ qu'il s'agit d'un reliquat de paiement pour un travail de conseiller effectué par le Français en 1999-2002. Les deux hommes maintiennent depuis le début de l'enquête qu'ils avaient oralement décidé d'un salaire annuel d'un million de francs suisses pour ce travail, sans que les finances de la Fifa n'en permettent à l'époque le règlement au Français, et ont simplement réglé le solde avec retard, en 2011.



41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout