Rechercher
  • omsac actualités

En Argentine, une campagne pour retrouver les «enfants volés» de la dictature...


À l'occasion de la journée nationale pour le droit à l'identité, le gouvernement a lancé, vendredi 22 octobre, une campagne pour tenter de retrouver les enfants arrachés à leur famille pendant la dictature militaire, près de quarante ans après le retour de la démocratie.

Un crayon et une vieille cassette audio. Si en voyant ces deux objets, vous pensez tout de suite à une cassette que l'on rembobine, alors il y a de grandes chances que vous soyez nés dans les années 1970 ou 1980. Et si vous êtes nés en Argentine entre 1975 et 1983, vous êtes peut-être l'un des quelque 500 enfants arrachés à leur famille pendant la dictature militaire.


Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le gouvernement argentin et les Grands-Mères de la place de Mai invitent tous ceux qui savent ce que l'on peut faire avec un crayon et une cassette et qui ont un doute sur leur identité à les contacter. « Tu es peut-être l'un des petits-enfants que nous cherchons » conclut la vidéo.


Entre 1976 et 1983, la junte militaire argentine a fait disparaître plus de 30 000 opposants politiques. Quand ils avaient des bébés, ces derniers étaient souvent confiés à des sympathisants du régime.


Dès 1977, les grands-mères de ces enfants privés de leur identité ont commencé à manifester tous les jeudis en face du siège du gouvernement sur la place de Mai à Buenos Aires pour réclamer le retour de leurs petits-enfants. Un combat qu’elles n’ont jamais arrêté depuis et qu’elles continuent aujourd'hui avec cette campagne.


Par Théo Conscience

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout