Rechercher
  • omsac actualités

En Allemagne, une éventuelle “coalition du cannabis” inquiète la police...


Alors que les discussions pour former un gouvernement continuent en Allemagne, deux syndicats policiers alertent l’opinion sur une possible légalisation du cannabis. Selon la Tageszeitung, les sociaux-démocrates, les Verts et les libéraux allemands sont favorables à un assouplissement de la législation.

Les négociations entre le SPD, les Verts et le FDP pour former une coalition gouvernementale ne sont pas terminées que les critiques fusent déjà en Allemagne. “Il faut arrêter de banaliser la consommation de cannabis”, a déclaré ce mardi 12 octobre Oliver Malchow, le président du syndicat de policiers GdP. Son confrère Rainer Wendt, du syndicat DPolG, approuve : la marijuana est une drogue dangereuse, qu’il ne faut surtout pas légaliser.


Un assouplissement de la législation allemande est aujourd’hui plausible, assure la Tageszeitung, qui prédit la mise en place d’une “coalition du cannabis” en Allemagne. Sur la couverture de son édition du 13 octobre, le journal de gauche reprend une photo des représentants des écologistes et du parti libéral, marchant côte à côte sur un fond à leurs couleurs, au-dessus de feuilles de chanvre.


Le titre “Joint-venture” s’affiche en rouge (la couleur du SPD), jouant sur le double sens du mot “joint”. Comme dans le monde de l’entreprise, une joint-venture, ou un accord de collaboration, permettrait en effet aux trois partis de formuler une position commune, dans le cadre d’un programme de coalition. “C’est pour cette raison que les policiers s’affolent.”


Un sujet rassembleur

Les sociaux-démocrates, le parti écologiste et les libéraux partagent des points de vue relativement proches sur la question du cannabis. “Il y a des années que les Verts et le FDP demandent la légalisation du cannabis et sa distribution contrôlée dans des boutiques spécialisées sous licence”, assure le titre, pour qui seuls des détails divisent les deux formations.


Les sociaux-démocrates sont notamment favorables à la mise en place de projets pilotes pour évaluer les conséquences de la légalisation. “Mais les trois partis sont d’accord sur le fait qu’il faut retirer au marché noir le contrôle de la vente.”


“Il est certain qu’un changement dans la législation sur le cannabis n’est pas le plus important”, continue la Tageszeitung, évoquant les débats en cours sur la fiscalité ou la transition écologique. “Mais dans aucun autre domaine l’occasion n’est aussi grande d’amorcer un changement fondamental.” Et le quotidien berlinois de conclure : “Il y a des sujets sur lesquels les partis sont bien plus éloignés” les uns des autres.


Le journal alternatif Tageszeitung, ou Taz, est né en 1978 à Berlin-Ouest en réaction au terrorisme d’extrême gauche de la Fraction armée rouge (RAF). Il s'est imposé comme le quotidien de gauche des féministes, des écologistes et des pacifistes.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout