Rechercher
  • omsac actualités

Dernière nouvelle: ils voulaient faire passer 180 000€ en Algérie, deux convoyeurs mis en examen


Deux hommes âgés de 40 et 51 ans ont été mis en examen pour blanchiment. L'un des deux, qui est en situation de handicap, aurait été recruté pour acheminer de l'argent depuis Lyon vers Toulouse. L'autre devait le récupérer pour le transférer en Algérie. Au total, la police a récupéré 180 000€.

Ce quinquagénaire n'a pas le profil de l'emploi. Handicapé à plus de 80%, un homme de 51 ans a été interpellé au volant d'une vieille Peugeot familiale mercredi, à la sortie d'un péage de Toulouse. Et dans son véhicule passe-partout, les douaniers ont découvert des centaines de billets, pour un total de 63 000€. De l'argent que les trafiquants avaient soigneusement dissimulé dans une cache, quasi illisible à l'œil nu.


Lors de son arrestation, cet individu en état de stress a eu un malaise. Il a été transféré à l'hôpital avant d'être déclaré apte à la garde à vue. Son audition devant les services de la direction territoriale de la police judiciaire (DTPJ) a finalement débuté jeudi. Il a été assisté par ses avocats Mes Alexandre Parra-Bruguière et Sarah Nabet-Claverie, qui n'ont souhaité faire aucun commentaire...

120 000€ lors d'une perquisition chez un Toulousain

Face aux enquêteurs de la DTPJ, leur client a été plus bavard. Il a expliqué qu'il venait directement de Lyon où de mystérieux employeurs lui auraient demandé d'acheminer ces 63000€ jusqu'à la Ville rose. Le colis devait ensuite être récupéré par un intermédiaire qui aurait eu pour mission de le déposer discrètement en Algérie. Une manière de blanchir l'argent issu du trafic de drogues ? Peut-être.


Ce week-end, les policiers ont aussi arrêté celui qui était censé faire passer l'argent en Algérie. Âgé de 40 ans et défendu par Me Assia Derbali, il a été appréhendé. Au domicile de ce Toulousain, les enquêteurs ont cette fois mis la main sur 120 000€! " De simples économies", selon ses dires devant les fonctionnaires. Une version qui n'a pas empêché son déferrement au parquet de Toulouse. Le procureur de la République a ouvert une information judiciaire et les deux hommes sont mis en examen pour blanchiment. Ces deux personnes échappent tout de même à la détention provisoire. Désormais, les équipes de la DTPJ poursuivent leurs recherches et vérifications sur commission rogatoire.

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout