Rechercher
  • omsac actualités

Autriche: une enquête pour corruption vise le chancelier Sebastian Kurz...


En Autriche, le parquet anticorruption a annoncé ce mercredi qu’une enquête pour diverses infractions de corruption vise le chancelier conservateur Sebastian Kurz ainsi que neuf autres personnes et trois organisations. Plusieurs perquisitions ont, dans ce cadre, eu lieu ce même jour.

Selon la presse autrichienne, le siège du parti conservateur ÖVP ainsi que la chancellerie et le ministère des Finances ont été perquisitionnés ce mercredi dans le cadre d’une enquête pour diverses infraction de corruption (En Autriche, les gouvernements se suivent et se retrouvent au cœur de scandales de corruption. Le précédent, issu d’une coalition entre la droite et l’extrême droite, était tombé il y a deux ans sous le coup de l'Ibizagate. Cette fois, c’est la tête du gouvernement conservateur/écologiste qui est dans le collimateur de la justice : Sebastian kurz est visé pour la première fois par une enquête de la justice) qui vise dix personnes dont le chancelier conservateur Sebastian Kurz et trois organisations.


Le parquet anticorruption soupçonne que de l’argent public ait été utilisé au profit du parti conservateur. Entre 2016 et 2018, le ministère des Finances, alors aux mains de l’ÖVP, aurait financé des sondages favorables à Sebastian Kurz et au parti, parfois « manipulés » selon le parquet. Un groupe de médias aurait reçu des paiements, selon les procureurs, en échange notamment de la publication de ces enquêtes de popularité. Il s’agirait du groupe Österreich, propriétaire d’un tabloïd du même nom.


Les personnes soupçonnées qui ont, à ce jour réagi nient les accusations, dont le chancelier Sebastian Kurz, qui s’est exprimé mercredi soir à la télévision publique.

Cette nouvelle affaire pourrait mettre à mal l'alliance entre les conservateurs et les écologistes (En Autriche, le nouveau gouvernement a été investi en fin de matinée ce mardi 7 janvier. L'alliance entre les conservateurs et les Verts est inédite et suscite à la fois espoirs et interrogations en Autriche, comme ailleurs en Europe où le travail de la coalition sera regardé de prés), alors que les ennuis avec la justice se multiplient pour la droite au pouvoir


RFI de Vienne, Isaure Hiace




2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout