Rechercher
  • omsac actualités

Acte criminel : Trois innocents algériens civils tués dans un bombardement attribué au Maroc


Ce sont les autorités algériennes qui l'annoncent aujourd'hui, accusant le Maroc d'être à l'origine de ce bombardement qui à coûter la vie à trois innocent citoyens algériens . Pour le moment pas de réaction officielle de Rabat. Cet acte criminel intervient alors que les relations entre les deux pays se sont déjà considérablement tendues, ces derniers mois.

Selon un communiqué de la présidence algérienne, ses trois citoyens civils ont été tués lundi lors du bombardement de leur camion, qui faisait route entre la capitale mauritanienne Nouakchott et Ouargla, dans le Sahara algérien. Sans plus de précisions.


Selon nos sources, cet acte criminel à eu lieu à Bir Lahlou, une localité du Sahara occidental, proche de la frontière avec la Mauritanie. L'armée mauritanienne affirme quant à elle que l'attaque ne s'est pas produite sur son sol.


Une poussée de fièvre de plusieurs mois

Alger accuse directement le Maroc et affirme que « ces assassinats ne resteront pas impunis ». Pour le moment pas de réaction officielle, du côté des autorités marocaines.


Il y a trois semaines déjà, les autorités algériennes affirmaient qu'un garde frontière avait été tué près de la frontière avec le Maroc dans l'explosion d'une bombe artisanale au passage d'une patrouille.


Ces événements se déroulent sur fond de tensions accrues entre les deux pays, ces derniers mois.


L'Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec Rabat fin août.


La crise a éclaté peu après la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël en échange de la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental, par les États-Unis.


Ce territoire est considéré comme non autonome par l'ONU, est revendiqué par le Maroc qui en contrôle 80%, et les indépendantistes du Front Polisario demandent un référendum d'auto-détermination.


Par Jaques Faure


157 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout